TOP CHEF SAISON 13 – ÉPISODE 13 – Message et coquillage

list Dans: Top Chef Saison 13 Sur: favorite Vues: 186

Nouvel épisode pour cette treizième édition du concours culinaire de M6 voyant s’affronter les professionnels de la cuisine. La finale est dans quelques semaines et au début de l’épisode, ils étaient 6 à encore pouvoir espérer remporter cette saison, malheureusement à la fin de l’épisode, ils n’étaient plus que 5. Alors qui de Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet ou Glenn Viel a vu un des membres de sa brigade quitter l’aventure ?

Première épreuve : Un message dans l’assiette

L’invité de cette première épreuve est le chef danois Rasmus Munk. C’est un des rares chefs à avoir obtenu d’un coup 2 étoiles au guide Michelin. Parmi les plus grands chefs de Copenhague, il a remporté en 2020 le prix du Meilleur Chef scientifique, le Best Chef Science Award. Mais ce n’est pas sur ce type de cuisine que le chef a prévu de juger les candidats. C’est sur une autre de ses spécialités : le plat à message très engagé. Il est par exemple connu pour avoir créé un plat qui par sa mise en scène dénonce le poulet d'élevage intensif. C’est donc ce défi qui attend nos 6 candidats restants : porter un message au travers de l’assiette que Rasmus Munk va juger.

Mickaël, qui arbore les manchettes de la brigade bleue menée par Philippe Etchebest à décider de dénoncer l’élevage intensif pour cette épreuve. Il a proposé un plat à base de cochon cru au piment d’Espelette accompagnée d’une glace au porc qui était présentée sur le crâne de porc. Le tout était accompagné d’une sauce présentée dans une seringue (représentant la surmédicalisation des animaux issus de ces élevages). Ce plat a pu surprendre les téléspectateurs, mais pas le chef Rasmus Munk qui avait proposé un plat similaire (notamment la seringue) il y a quelques années. Certains crieront au plagiat, mais toujours en est-il que Mickaël remportera cette épreuve avec son plat. Qui sait, peut-être que le fait de choisir un message et des valeurs partagées par le chef jury de cette épreuve était la bonne stratégie à adopter ….

De son côté Pascal, le benjamin de l’émission, et qui est aussi dans l’équipe de Philippe Etchebest n’a pas eu le même succès que son collègue dans cette épreuve. Il a choisi de dénoncer les feux de forêt avec un ensemble de tapas purée de carottes, sauce d’os à moelle, morille farcie aux champignons flambés au cognac … Le plat n’a pas convaincu Rasmus Munk et Pascal participera donc à la seconde épreuve.

Du côté de la brigade orange de Glenn Viel, celui qui s’en sort le mieux c’est Arnaud. Il a préparé un entremet mousse au chocolat accompagné d’un coulis de framboise servi dans une poche à transfusion posée sur son pied médical. Il dénonce ainsi la pénurie de sang et le manque d’égalité de ce droit pour les personnes homosexuelles. Avec ce plat, il finit deuxième de l’épreuve et donc comme Mickaël, il se qualifie d’office pour le prochain épisode et ne participera donc pas à la seconde épreuve.

Son camarade de la brigade orange, Sébastien, a décidé de dénoncer le harcèlement scolaire. Pour cela il a créé un happening. Lors de la dégustation du cartable en mousse de chocolat qui était servi sur une ardoise, le chef Rasmus Munk a reçu un SMS : « No More Silence ». Malheureusement ça n’a pas suffi pour se qualifier. À ce stade les places permettant de se qualifier dès la première épreuve et de ne pas participer à la seconde épreuve valent très cher. Sébastien participera donc à la seconde épreuve.

De son côté, Louise, seule femme restante de l’émission et dernière rescapée de la brigade rouge de la cheffe Hélène Darroze, a décidé de parler de la malnutrition, notamment à Madagascar. Elle explique que son plat représente la terre que certaines populations très pauvres sont obligées de manger tout en exploitant les émeraudes contenus dans le sol pour le bénéfice des plus riches. Elle représente d’ailleurs dans son plat ces émeraudes par la Vanille de Madagascar l’ « émeraude des épices » qui connait une surévaluation grandissante. Mais cela ne suffit pas et elle rejoint Pascal et Sébastien en seconde épreuve.

Et pour finir Lilian, dernier représentant de la brigade violette de Paul Pairet, a décidé de dénoncer le tabagisme. Il décide de représenter des poumons noircis par le goudron contenus dans les cigarettes (surement en s’inspirant des images imprimées sur les paquets de cigarettes) en pochant deux huitres dans le pastis accompagné d’une glace au charbon végétal. Le tout était servi sous une cloche qui contenait de la fumée pour un effet visuel très réussi lors de l’arrivée du plat devant Rasmus Munk. Mais il est le dernier candidat à aller en seconde épreuve, car face aux plats de Mickaël et Arnaud son plat a été moins convaincant.

Seconde épreuve : coquillages et crustacés …

Nouvelle épreuve et nouvelle invitée. Pour la seconde épreuve, c’est Dominique Crenn qui a été invitée par la production à juger cette épreuve. Celle qui de son propre aveu a déclaré que si l’équipe de jury de l’émission n’était pas au complet elle serait tentée pour faire partie des chefs de brigades, a décidé de demander aux candidats de lui présenter un plat à base de coquillages. Pour elle, « le coquillage, c’est l’océan, et l’océan, c’est la liberté, la pureté. Ce sont des bijoux qui ont un côté féminin et élégant. » Mais c’est aussi une épreuve plus compliquée qu’on ne pourrait le penser puisque pour elle le défi de cette épreuve repose principalement sur deux équilibres : il faut arriver innovant tout en respectant la tradition, mais aussi sublimer le produit, sans jamais anéantir son goût.

Ils sont donc 4 candidats à participer à la seconde épreuve de ce treizième épisode. Un candidat représentant chacune des 4 brigades …

Louise fait un carton plein sur cette épreuve et sauvera ainsi la présence de la brigade rouge dans l’émission en présentant à la cheffe française (installée à New York) un carpaccio de couteaux fumés aux algues accompagné de palourde et d’un risotto.

De son côté le vainqueur d’Objectif top chef, décroche la seconde place en présentant en deux assiettes de la Saint-Jacques à la braise, et une jolie raviole aux coquillages cuite au bouillon.

Et là où il y a des gagnants, il y a des perdants. Sébastien, avec son carpaccio de Saint-Jacques et navets, et Lilian avec son trompe-l’œil de galette bretonne réalisé à partir d’un Saint-Jaque servie dans sa coquille, n’a pas convaincu et seront donc les deux candidats à s’affronter lors de la seconde épreuve.

La dernière chance

C’est autour de la poire que les candidats des brigades orange et violet se sont affrontés.

Sébastien a décidé de préparer la poire en pochée, faisselle et pickles tandis que Lilian, lui, a préparé la poire en vaticanesque au vin rouge cardinal.

Malheureusement Lilian s’est incliné face à Sébastien et se voit donc éliminé. Ainsi le dernier représentant de la brigade violet quitte l’aventure et avec lui le dernier espoir de Paul Pairet de voir sa brigade enfin remporter une saison de top chef.

Article écrit par Mélanie
Mélanie a 27 ans et est arrivée en 2017. Elle fêtera ses 5 ans parmi nous au mois de juin. Elle travaille au sein du pôle logistique et est magasinière / cariste. De la conduite de chariot élévateur à la préparation des commandes, elle fait partie de l’équipe qui prépare et expédie les commandes.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre