TOP CHEF SAISON 13 – ÉPISODE 11 ENTRE BOITE NOIR ET MAQUEREAUX

list Dans: Top Chef Saison 13 Sur: favorite Vues: 60

Aujourd’hui on se retrouve pour le récapitulatif de l’épisode onze et pas des moindres, puisque nous allons parler de l’épreuve culte de l’émission, la boite noire. On s’approche petit à petit de la finale et je peux vous dire que pour les candidats, la pression monte. Pour cette émission, trois épreuves attendaient les candidats, tout d’abord la boite noire, qui fêter d’ailleurs ses 10 ans. La deuxième épreuve, proposé par le chef Etchebest, réaliser une raviole. Et enfin, l’ultime épreuve, autrement dit l’épreuve de la dernière chance, avec pour thème le maquereau.
Arrêtons d’attendre et passons tout de suite à la première épreuve.

PREMIÈRE ÉPREUVE

Comme je disais précédemment, la première épreuve de cet épisode, c’est la fameuse boite noire, son concept ? Les candidats entrent dans cette boite, qui est comme son nom l’indique, plongée dans le noir, où ils doivent goûter un plat en faisant appel à leurs palets et non leurs vues, afin de reconnaître les ingrédients pour pouvoir par la suite, reproduire le plat à l’identique. Au niveau du déroulement de cette épreuve, chaque participants ainsi que les chefs sont envoyées par duo dans la boite noire afin de goûter le plat et donc, deviner les ingrédients qu’il contient. Plusieurs duos pénètrent donc dans la boite afin de goûter le plat. Mais alors, quel est ce plat ? Par qui est-il confectionné ?

Alors ce plat, enfin plutôt ce dessert sucré salé, à été créé par le chef Sébastien Vauxion. Il a réalisé un financier à la roquette et crème pâtissière aux herbes, sorbet citron et vinaigre balsamique blanc, meringue au céleri rave et tuile matcha beurre. Un dessert aux saveurs surprenantes qui à en effet, beaucoup titillé nos candidats, mais également les chefs.

Commençons par regarder de plus près le plat de l’équipe de Mickaël, Lilian, Pairet et Etchebest. Ces derniers perçoivent certaines saveurs, mais pas de manière précise. Afin d’éliminer les doutes sur certains ingrédients, les chefs Etchebest et Pairet retournent dans la boite afin de regoûter le plat, en ne laissant aucuns restes. Grâce à cette deuxième dégustation, les chefs arrivent à identifier les herbes de la crème pâtissière et le céleri. Finalement, l’équipe rend un dessert avec une bonne ressemblance au niveau de la meringue et de la tuile, mais qui porte tout de même de bonnes différences sur le reste du plat. En conclusion, Mickaël est qualifié pour le douzième épisode, quant à Lilian, il part en dernière chance.

Passons maintenant à l’équipe de Louise, Arnaud, Barbot et Viel. Pour la dégustation, Louise et Arnaud ont opté pour une solution plus méthodique. Ils décident de goûter ensemble chacun des éléments, à doses égales, afin de débattre ensuite sur les saveurs qu’ils ressentent. Grâce à cette technique, la lecture des goûts est un peu plus présente, sauf pour le financier où Louise est persuadée de sentir de la moelle. A défaut de ne pas trouver de moelle dans le garde-manger, Louise va se rabattre par la suite sur 20 kilos de gras de bœuf. Hormis ce détail mais également l’ajout de main de bouddha dans le sorbet, l’équipe part sur une réalisation plutôt correcte. Avec plus de similitudes que l’équipe précédente, Louise et Arnaud sont qualifiés pour le prochain épisode !

DEUXIÈME ÉPREUVE

Attaquons maintenant la seconde épreuve. En compétition, Sébastien, Pascal, Wilfried et Thibaut. Une épreuve entièrement masculine et comme thème : réalisé la raviole parfaite, proposé par le chef Etchebest.

Commençons par regarder du côté de Wilfried, pour cette épreuve, il s’est surpassé. Il nous a proposé une raviole bicolore à la farce de moules, artichaut et citron, qu’il a ensuite chargé d’un insert en gelée de gingembre, piment et jus de moule, en utilisant une technique chinoise qui consiste à capturer le bouillon en gèle dans la raviole. Il modifie la technique juste après la cuisson au niveau de la découpe pour que la raviole baigne dans la sauce. De plus, Wilfried ajoute son ingrédient secret qui encore une fois fait mouche, et ça lui vaut sa première place, Wilfried est qualifié pour l’épisode douze !

Passons maintenant à Sébastien. Ce dernier à décider de cuisiner un « canard à la mer ». Sa raviole se constitue donc d’une jolie farce de foie gras, endives et échalotes, oignons et huîtres, mousse de céleri, jus de volaille le tout dans une pâte multicolore. Afin de détendre Sébastien qui est très stressé par cette épreuve, le chef Viel le soutient. Avec son plat recherché et bien maitrisé, Sébastien réussi cette épreuve et se qualifie pour le prochain épisode.

Prochain candidat, Pascal. Il a voulu tenter une double raviole au chèvre d’un côté et paleron de l’autre avec une crème de parmesan et jus de volaille. Malheureusement pour lui, son plat à connu moins de succès qu’il ne l’aurait pensé et cela n’a pas convaincu les chefs mais également son chef de brigade qui a trouvé son plat trop décalé. Pascal est envoyé en dernière chance.

Passons maintenant au dernier candidat de cette épreuve, Thibaut. Celui-ci à voulu tenter une double version de sa raviole, un mélange chaud / froid avec une raviole verte aux épinards, farce cerfeuil, avec crème d’herbe d’un côté et crème glacée à l’huile d’olive, shizo et gel de coriandre de l’autre. Son plat certes recherché, n’a pas fait le poids parmi les autres dû à son manque de saveurs, il passe inaperçu aux yeux du jury, Thibaut part en dernière chance et se retrouve avec Lilian et Pascal.

ÉPREUVE DE DERNIÈRE CHANCE

Dernière étape de cet épisode pour les candidats restant, l’épreuve de la dernière chance. Le thème de cette dernière chance : le maquereau.

Lilian, est prêt à tout pour gagner Top Chef, et il le prouve. Après la dégustation des plats, et par la même occasion le retour de la cheffe Hélène Darroze, le coup de cœur du chef va à l’assiette de Lilian.

On ne pourra pas en dire de même pour Thibaut, son maquereau cuit à la flamme l’a définitivement éliminé de la course. Un départ qui lui fait prendre conscience des différentes étapes de l’émission : « c’était onze semaines de montagnes russes émotionnellement. Mais j’ai pris du plaisir à chaque épreuve, et je repars avec plein de beaux souvenirs. »

Cet article à été écrit par Cloé la stagiaire, encore moi ! J’étais très heureuse de pouvoir écrire sur l’épreuve phare de l’émission, la boite noire qui fêtait d’ailleurs ses 10 ans !

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre